Primary tabs

Newsletter #2

December 2017

ACTUALITÉS DES ORGANISMES DE L’EUSALP

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE - 23 NOVEMBRE 2017, MUNICH

En tant que comité de pilotage politique de la Stratégie alpine, l’Assemblée générale a abordé les principaux résultats de l’année de la présidence bavaroise et a adopté une déclaration conjointe validant une liste de priorités provenant des Plans de travail des Groupes d’action. Cette déclaration est un engagement à utiliser les instruments juridiques et financiers de manière ciblée, et officialise l’aide importante fournie par le Parlement européen et de la Commission européenne.

CONSEIL D’ADMINISTRATION DE L’EUSALP - 22 NOVEMBRE 2017, MUNICH

Le Conseil d’administration de l’EUSALP s’est réuni le 22 novembre 2017 à Munich pour préparer le Forum annuel de l’EUSALP et déterminer la sélection de projets que le Fonds d’action préparatoire de la Région alpine (ARPAF) financera, sur la base du dernier appel à projets.

PREMIER FORUM ANNUEL DE LA STRATÉGIE DE L’UNION EUROPÉENNE POUR LA RÉGION ALPINE - 23 ET 24 NOVEMBRE 2017, MUNICH

Le premier Forum annuel de la Stratégie de l’Union européenne pour la Région alpine a marqué la fin et constitué l’événement phare de la présidence bavaroise de l’EUSALP. Son but était de dresser le bilan des travaux effectués au cours de l’année 2017 et de les présenter au grand public, notamment aux citoyens. Le forum devait également tirer parti de la transition entre le dernier et le prochain Cadre financier pluriannuel de l’UE, et poser les bases du développement futur de la plus jeune des 4 stratégies macrorégionales de l’UE. Ce sont quasiment 600 représentants politiques, gouvernementaux, universitaires, professionnels, associatifs, citoyens et de la société civile qui se sont réunis au BMW Welt, sous différentes modalités et à un endroit source d’innovation et de stimulation.

Le Forum a permis de dresser le bilan des activités réalisées au cours de la présidence bavaroise de l’EUSALP dans le contexte de trois présidences Slovénie-Bavière-Tyrol et de 10 ateliers, dont deux dédiés à l’amélioration de l’intégration des stratégies macrorégionales dans la politique de l’UE après 2020, et les huit autres consacrés aux sujets des Groupes d’action, non seulement pour établir un état des lieux actualisé des Groupes d’action, mais aussi pour encourager la coopération des Groupes d’action entre eux (deux ou plusieurs). En outre, la Conférence de la « Jeunesse pour EUSALP » réunissant des jeunes gens de la région alpine a formulé des recommandations concrètes pour l’implication future des jeunes dans les processus de définition des politiques, tandis que les citoyens et les décideurs ont pu s’informer et contribuer à la stratégie dans le cadre d’une exposition interactive publique sur la Stratégie de l’Union européenne pour la Région alpine. Le programme du Forum comportait également la cérémonie de remise des prix du concours de photographie « usandthealps », la remise des subventions de projets du Fonds d’action préparatoire de la Région alpine (ARPAF) et un « Débat citoyen » organisé par la Commission européenne.

GROUPE D’ACTION 1

Recherche, innovation et réseau pour la région alpine : le Groupe d’action 1 rencontre les décideurs

Lors du 1er Forum annuel de la Stratégie de l’UE pour la Région alpine, le Groupe d’action 1, dirigé par le professeur Anna Giorgi, a organisé une session de travail sur ses activités liées à la recherche, à l’innovation et aux réseaux.

La session de travail du Groupe d’action 1 fut l’aboutissement d’une collaboration étroite entre l’ensemble des membres du groupe, une première étape importante dans la dynamique de création d’un réseau transfrontalier. Tous les membres du Groupe d’action 1 ont proposé des projets stratégiques qu’ils ont présentés aux décideurs de l’EUSALP comme des meilleures pratiques sur lesquelles l’ensemble de la Région alpine pourrait capitaliser.

Neuf intervenants ont abordé les sujets suivants : la Plateforme des connaissances (PoK), bientôt disponible ; les laboratoires de recherche dans la Région alpine (RE-SEARCH ALPS), un projet qui cartographie les centres de recherche et les laboratoires dans la zone EUSALP ; et MOREAlps, un projet de recherche et d’enseignement sur les politiques de développement régional de la Stratégie EUSALP. Les activités du Groupe d’action 1 se concentrent également sur les problèmes affectant l’ensemble de la macrorégion, tels que le changement climatique qui fait lui-même l’objet du projet bavarois Télédétection alpine des catastrophes naturelles liées au climat (AlpSense). Les travaux de groupe projets de cartographie des outils de recherche et d’innovation au niveau européen, national, régional et alpin ont également été présentés. Ces projets sont nommés SCALE (up) ALPS, Links4Soils et Greencycle, et revêtent un intérêt particulier pour le Groupe d’action 1. Enfin, l’université internationale du lac de Constance a été citée comme exemple de coopération transfrontalière alpine dans la science et la recherche.

Êtes-vous intéressé par la recherche et l’innovation ? Contactez-nous !

GROUPE D’ACTION 2

Augmenter le potentiel économique des secteurs stratégiques de la Région alpine : mise en œuvre d’activités du Groupe d’action 2 pour 2018

L’objectif global du Groupe d’action 2 est d’accroître le potentiel économique des secteurs stratégiques. Son rôle est d’inciter à une meilleure utilisation des ressources spécifiques des Alpes et de développer le potentiel des secteurs stratégiques identifiés, avec l’accent mis sur les opportunités de développement des PME dans la Région alpine. Deux sessions de travail se sont tenues au Forum annuel de Munich. La première a été menée conjointement avec le Groupe d’action 6 sur « l’établissement de chaînes de valeurs biologiques et la détermination des orientations futures des secteurs économiques traditionnels ». La seconde traitait de la « Région alpine en tant que zone mondialement reconnue pour la promotion de la santé ». Ces deux sessions de travail ont démontré le potentiel élevé de la coopération inter-alpine avec des exemples concrets et des initiatives pour l’avenir.

2018 devrait faire l’objet des nouvelles initiatives suivantes:

  • Tourisme de santé alpin: positionner la Région alpine en tant que zone mondialement reconnue pour la promotion de la santé
  • Constructions en bois alpines: innovation pour préserver la durabilité et l’économie circulaire dans la chaîne de valeur de la sylviculture alpine, et augmentation des constructions en bois dans la région
  • Bio-économie alpine: permettre l’accès à l’économie circulaire aux agriculteurs des régions rurales des Alpes pour favoriser la croissance durable et organiser une session de travail entrepreunariale de découverte sur la bio-économie.

Le prochain rassemblement du Groupe d’action 2 se tiendra le 1er février 2018 à Lyon.

GROUPE D’ACTION 3

Une année 2018 riche en activités : priorité à la formation duale et à l’intégration des migrants sur le marché du travail

Le 1er Forum sur la formation duale organisé à Trentin en octobre dernier a officialisé le début de la collaboration de l’EUSALP dans le domaine de la formation duale. La question d’un cadre commun de référence dans la Région alpine a été soulevée. L’ensemble du système doit se propager davantage et faire l’objet d’un engagement plus fort de la part des entreprises. Des passerelles doivent être créées entre les différents acteurs. Certains points tels que la certification des compétences, la reconnaissance mutuelle des diplômes et l’augmentation de la mobilité des équipes et des formateurs doivent être traités. Ces questions seront abordées lors du 2e Forum sur la formation duale organisé conjointement en 2018 par la présidence du Tyrol et le Groupe d’action 3. Un plan d’action en 10 points y sera présenté pour améliorer les différents aspects de la formation duale.

Le Prix du pluralisme alpin 2018 a été lancé conjointement cet automne par Cipra Lab et le Groupe d’action 3 de l’EUSALP dans le cadre du projet de la zone alpine « PlurAlps : optimiser les capacités pour une zone alpine pluraliste ». Il récompense les initiatives et les projets qui soutiennent l’intégration et la diversité sociale dans la Région alpine. La sélection des mesures ou des projets d’intégration se déroulera au début de l’année 2018 et sera présentée à Turin lors de la conférence PlurAlps intermédiaire de mai 2018. Le prix sera remis par la présidence du Tyrol.

GROUPE D’ACTION 4

Campagne de sensibilisation avec la Carte des transports et des conflits de mobilité

Les spécificités géographiques des Alpes entraînent des contraintes particulières sur la connectivité, l’accessibilité et les infrastructures de transport. Afin de mieux communiquer sur le problème, le Groupe d’action 4 a dressé une Carte des transports et des conflits de mobilité, présentée pour la première fois à l’occasion du Forum annuel de l’EUSALP. Cette carte des conflits vise à identifier les principaux défis et points de contradiction entre transport et mobilité vis-à-vis de l’environnement, de l’économie et de la société dans la Région alpine. Elle permet de les visualiser avec des exemples concrets avancés par les membres du Groupe d’action 4. Une brochure d’informations détaille encore davantage les neufs problèmes et exemples identifiés qui apparaissent sur la carte interactive.

En outre, le Groupe d’action 4 a organisé une session de travail sur l’amélioration des connexions transfrontalières dans le transport de passagers qui implique l’optimisation et l’harmonisation des systèmes informatiques de transport à travers les régions et les États. Des représentants du ministère de l’Intérieur de Bavière, des secteurs de la construction et des transports, de SBB (chemins de fer suisses), d’Austria Tech, de DELFI e.V et de la Fondation des Dolomites de l’UNESCO ont apporté leur expertise au développement d’une proposition de projet du Groupe d’action 4 sur la promotion du transfert modal passant par l’interconnexion des systèmes informatiques de transport de la Région alpine.

GROUPE D’ACTION 5

Les initiatives stratégiques du Groupe d’action 5 sont sur le point d’être transformées en projets de coopération

Première initiative stratégique du Groupe d’action 5 à s’être concrétisée, le projet Smart Villages (villages intelligents) de la zone alpine dédié à la réutilisation du concept Smart City (ville intelligente) dans les zones rurales a récemment été approuvé dans le cadre de la 2e étape d’évaluation du 3e appel à projets du programme. Une étude multidisciplinaire de ce concept a également été menée lors d’une session de travail conjointe du Groupe d’action 3, du Groupe d’action 5 et du Groupe d’action 9 lors du premier Forum annuel de l’EUSALP de Munich en novembre. Le Groupe d’action 5 y a également organisé, avec l’université technique de Munich et l’Agence de protection de l’environnement du Piémont, une exposition commune basée sur une modélisation 3D du paysage.

Une troisième initiative, menée par le Groupe d’action 4 et axée sur la mobilité transfrontalière, sera financée par le Fonds d’action préparatoire de la Région alpine. Son but est de s’appuyer sur les solutions numériques pour améliorer la situation de la mobilité transfrontalière, ainsi que la gestion de l’infrastructure et de la circulation des passagers entre les pays.

Enfin, une deuxième réunion du sous-groupe 1 s’est tenue le 31 octobre pour envisager le lancement d’une étude de faisabilité définissant la situation et les intérêts actuels des différents décideurs dans le domaine de la connectivité avec, comme perspective, la réalisation d’une dorsale alpine transnationale.

http://www.alpine-space.eu/news-details/1758

GROUPE D’ACTION 6

Le Groupe d’action 6 au Forum annuel de l’EUSALP : échanges et approbations de projets

Co-dirigé par le secrétariat permanent de la Convention alpine et le Land de Carinthie, le Groupe d’action 6 a organisé une session de travail sur « l’établissement de chaînes de valeurs biologiques et la détermination des orientations futures des secteurs économiques traditionnels » en collaboration avec le Groupe d’action 2. Cette session de travail a démontré la faisabilité de la création d’une chaîne de valeur biologique dans la Région alpine en s’appuyant sur des exemples de projets.

À son stand, le Groupe d’action 6 a présenté ses activités sur ses trois sujets principaux : développement de l’espace et conservation du sol, agriculture et sylviculture orientées vers le futur, gestion intégrée et durable des eaux. En outre, le projet « Next Generation 2030 » sur la jeunesse et l’agriculture de montagne initié par la présidence de la Bavière et le projet « PureAlps » sur les polluants faiblement dégradables dans l’atmosphère de la Région alpine ont attiré de nombreux visiteurs sur le stand du Groupe d’action 6.

Lors du Forum annuel de l’EUSALP, il a été annoncé que deux projets du Groupe d’action 6 déposés auprès du Fonds d’action préparatoire de la Région alpine (ARPAF) avaient été approuvés : CirculAlps, qui porte sur l’économie circulaire, élaboré en coopération avec le Groupe d’action 2, et Alpjobs, qui porte sur les changements démographiques, préparé conjointement avec le Groupe d’action 3.

GROUPE D’ACTION 7 ET GROUPE D’ACTION 8

Une approche locale : une infrastructure écologique adaptée au changement climatique

Dans le cadre de la mise en œuvre de la déclaration politique sur l’Infrastructure écologique des Alpes adoptée le 2 octobre 2017 par 27 États et régions des Alpes et dans la continuité du sommet Forêts de montagne de septembre 2017, les Groupes d’action 7 et 8 ont organisé une session de travail au Forum annuel de l’EUSALP sur l’optimisation de l’utilisation des outils locaux pour l’implémentation des objectifs stratégiques.

Des experts et autres décideurs ont discuté de la question des synergies dans le domaine des forêts de montagne et de leur fonction vitale au niveau de la protection des forêts, de l’infrastructure écologique, du mode de vie des communautés et bien plus encore. Le président Peter Mayer (Centre de recherche autrichien pour la forêt) et les principaux intervenants Jörg Ewald (Université de sciences appliquées Weihenstephan-Triesdorf), Gian Antonio Battistel (au nom du Groupe d’action 7 de l’EUSALP de Trentin), Sebastian Klinger (Forêts nationales de Bavière) et Ethelbert Babl (Agence pour la nutrition, l’agriculture et la sylviculture de Kempten) ont posé les bases. Une discussion avec les participants à la session de travail a souligné le potentiel des approches de développement local adoptées par les communautés ; par exemple, le programme LEADER de l’UE. Pour assurer la continuité, une session de travail commune des acteurs de LEADER et de l’EUSALP est envisagée en 2018. Les résultats et des informations complémentaires sont disponibles ici

GROUPE D’ACTION 9

Lancement de l’Observatoire de l’énergie de l’EUSALP en 2018

Les caractéristiques géographiques et structurelles de la Région alpine offrent un véritable potentiel pour que ce territoire devienne un modèle en matière d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables. La fiabilité des données constitue une base importante pour les décideurs qui élaborent, mettent en œuvre et évaluent les politiques et mesures d’efficacité énergétique. Au niveau macrorégional, les données énergétiques servent de support à l’élaboration d’une stratégie viable et transfrontalière à long terme pour la Région alpine. « L’observatoire de l’énergie de l’EUSALP » s’inscrit dans cette logique.

La fonction de l’observatoire est de cartographier la production et la consommation énergétiques actuelles dans la Région alpine, et d’identifier les tendances de développement macrorégionales. Son rôle est d’aider les zones de la Région alpine qui ne collectent et n’évaluent pas encore systématiquement les données énergétiques locales. La présidence EUSALP du Tyrol en 2018 soutiendra la mise en place d’un réseau de compétences, ce qui constituera la première étape de concrétisation du processus de mise en œuvre. S’appuyant sur les coopérations et observatoires régionaux déjà existants dans la Région alpine, le réseau de compétences fixera une série de sessions de travail et de domaines d’action pour « l’Observatoire de l’énergie de l’EUSALP ».

NOUVEAUX FINANCEMENTS

Fonds d’action préparatoire de la Région alpine (ARPAF) : cinq premiers projets sélectionnés

Depuis le lancement de la Stratégie, les Groupes d’action et la Direction ont identifié plusieurs thèmes et questions qui nécessitent des investigations et des activités préparatoires plus poussées afin d’atteindre les objectifs fixés. À cette fin, le Parlement européen a pris l’initiative de verser une allocation de 2 millions d’euros au budget 2017 et a mandaté la Commission européenne pour mettre en œuvre cette action préparatoire.

La Commission européenne a accordé une subvention directe au land de Salzbourg qui a organisé le processus de mise en œuvre et, après consultation de la direction, a invité les Groupes d’action à déposer des propositions de projets. Cinq projets ont été sélectionnés par la direction lors d’un premier cycle et le Forum annuel s’est avéré une excellente occasion de les présenter :

CirculAlps: L’innovation au service de la durabilité et de l’économie circulaire dans la chaîne de valeur de la sylviculture alpine

TRANSALP: Permettre l’accès à l’économie circulaire aux agriculteurs des régions rurales des Alpes pour favoriser la croissance durable

ALPJOBS: Anticiper les emplois d’avenir dans les zones reculées des Alpes

HEALPS: Tourisme de santé alpin : positionner la Région alpine en tant que zone mondialement reconnue pour la promotion de la santé

CrossBorder: Mobilité transfrontalière dans la Région alpine

Pour en savoir plus: www.alpine-region.eu

ÉVÉNEMENTS À VENIR

ÉVÉNEMENTS DE L’EUSALP EN 2018 : BLOQUEZ LA DATE !